Accueil

Pourquoi avoir créé l’association Forêt Citoyenne ?

La sylvothérapie énoncée dans la décennie 80 en France  trouve en 2018 un succès médiatique en faisant un passage obligé par d’autres pays  pour pouvoir affleurer ensuite en France, comme si nous devions ne pas croire en ce qui peut naître en préalable chez nous.

Nous parlons aussi de l’intelligence des arbres et de la sensibilité des plantes…

Ces courants de conscience venus de l’étranger nous pénètrent, tandis que la sylviculture française leur contrevient radicalement. Aussi nous avons cru bon entre riverains de forêt, contemplatifs de toutes provenances, naturalistes des sciences et des arts, forestiers rêvant à un autre professionnalisme de créer une association appelée Forêt Citoyenne. Pas seulement pour interpeller le monde des décideurs avec cette question où va-t-on ? Mais aussi pour formuler des contre-propositions salutaires. Car le monde des propriétaires de forêt, des décideurs appartenant au marché du bois, des comptables… s’avère souvent très déconnectés des lieux concernés ! Les décisions sont donc prises là où la sensibilité humaine s’avère incroyablement déficiente.

Une sylviculture industrielle profite d’une ignorance magistrale des populations et des  partis politiques concernant la valeur des forêts distincte de celle du bois. Aussi, nous sommes à une époque, où ce que nous perdons très vite, notre descendance aura à le reconstituer avec un temps autrement plus long et du courage.

Pour l’association Forêt Citoyenne, l’éveil sensible en forêt n’appartient pas uniquement au développement personnel. Il concerne l’enracinement  d’une société entière dans ses paysages. Dès lors, cela nécessite une cohérence entre un besoin évident de retour de notre société à sa nature de proximité et les décisions économiques que l’on prend.

A cette fin, il nous faut nous défaire d’idées reçues, autrement plus que nous ne saurions l’imaginer…

Si vous voulez en savoir plus nous vous invitons notamment à la page des buts et des moyens .